• Bienvenue au Conservatoire Botanique des Iles de Guadeloupe

Acrocomia karukerana Bailey

 

UICN pour le monde : Cr                                   Guadeloupe : VU

Martinique: Cr

 

 

Acrocomia karukerana , Bailey

 

Monocotylédones                   ARECACEAE

                    

Synonymes principaux :  Acrocomia sclerocarpa Duss. non Martius

Noms vernaculaires : Néant

Description: 

 Stipe haut de 5-12 m, droit, généralement fusiforme, à épines noires irrégulièrement distribuées, en majorité caduques, longues de 6 à 10 cm.
Feuilles groupées au sommet du stipe, arquées, de1-2 m de longueur, pennées;
segments, une cinquantaine de paires à face inférieure souvent glauque, épineux,
ainsi que le rachis et le pétiole; base du pétiole large de 10-15 cm, fortement épineuse.
Spathe principale longue de 1-1,5 m, couverte d'un feutrage, noirâtre portant des épines éparses, longues de 4-5 cm.
Spadice glabre, de près d'un mètre de longueur.
Fruits subglobuleux, 3,5-5cm de diamètre, à endocarpe très dur et albumen huileux blanc comestible.

Ressemble beaucoup à A. aculeata (Jacq.) Lodd, à stipe fusiforme, à épines généralement persistantes,
irrégulièrement distribuées en anneaux concentriques. READ (1979) a mis ces deux espèces en synomie,
tandis que FOURNET (1978, 2002) les distingue bien.

Dans la station marie-galantaise de Balisier, il est possible d'observer ces deux espèces (voir des hybrides?).
Des études statistiques sur critères morphologiques, ou encore génétiques) seraient à réaliser afin de mieux
préciser les critères de détermination de ces deux espèces.


Distribution générale :

Petites Antilles: Guadeloupe et Martinique.


Distribution aux Antilles françaises :

Guadeloupe : Hauteurs de Deshaies, Goyave, Grands fonds, Morne à l'eau, Marie Galante

Martinique: Rivière salée.

 

Mesures de conservation dont bénéficie le taxon :

Quelques pieds ont été mis en culture dans le parc floral des Trois-Ilets et au Conservatoire Botanique de Brest
à partir de plantules récoltées sous les pied isolé de la gendarmerie du Lamentin.
De nouveaux essais de culture seraient à renouveler.

L'article suivant est tiré d'un livret, les espèces rares, menacées ou disparus de Guadeloupe paru à la fin des années 90.

Il s'agissait d'une exposition itinérante de l'association RAKOURI dont l'objectif était la sensibilisation à la préservation de notre patrimoine naturel.

Vous pouvez trouver ce livret gratuit au Conservatoire Botanique. 

 

Livret paru dans les années 90, projet association rakouri

 

 

 

 

 

 

 

Besoin d'une information

Nombre de visiteurs

Aujourd'hui29
Hier84
Semaine203
Mois1634
Total115441