• Bienvenue au Conservatoire Botanique des Iles de Guadeloupe

Le bouturage

  • Le bouturage :

Il est préférable d’avoir un sécateur, la lame coupante du sécateur ne doit pas dépasser sa lame raboteuse.
Quand on utilise son sécateur, on doit veiller à
bien mettre la contre lame du côté que l’on n’a pas besoin, car il sera écrasé.

On peut faire comme bouture :

 - une bouture de grand-mère,
c’est la plus simple. Il s’agit d’arracher une petite branche à un nœud. 

  

- une bouture à talon,
elle est identique à la précédente sauf qu’elle est faite avec le sécateur.

- une bouture simple,
on coupe 2 à 3 mm à plat du nœud et la tête en biseau (pour s’orienter pour le sens de  plantation).

Pour faire une haie, vous pouvez croiser vos boutures,
en mettant deux yeux à l’intérieur du sol.

- une bouture de feuille :
On prend une feuille et on incise les nervures principales de la face inférieure et on plaque la feuille dans du terreau.

Il existe d'autres types de boutures qui n'ont pas été mentionnées ici.

Quelques exceptions à savoir :

Une bouture doit être de la taille du sécateur, environ 10 cm.
Pour les bégonias, vous pouvez les multiplier en utilisant leurs feuilles.
Vous prenez un feuille dont vous enlever le pétiole et vous faites des incisions légères sur la face inférieure de la feuille
puis vous poser la feuille sur un pot de terre, ou de terreau.
Il y a une espèce qui ne donne pas la même variété si l’on fait une bouture, c’est le sanseveria trifasciata.

Pour les ixora, il faut faire des boutures de tête puis faire pousser les pots à l’étouffé dans un bac rempli de sable recouvert d’un film plastique à l’ombre. Il faut bien arroser les pots.

 


Besoin d'une information

Nombre de visiteurs

Aujourd'hui54
Hier126
Semaine774
Mois2488
Total162471